L’héritage fascinant laissé par les Pharaons

Posted by on May 1, 2017

Néophyte, je suis mal placée pour faire un cours d’histoire, mais je veux partager avec vous ce qui m’a le plus frappé. Cette civilisation était vraiment très avancée à tous les niveaux. Je suis restée fascinée par leur talent. Dans cette société très structurée, les pharaons ont fait réaliser des chefs-d’oeuvre architecturaux de grande envergure. Le château de Versailles du Roi-Soleil près de Paris n’est pas si démesuré à côté de ces œuvres monumentales.

C’est à Louxor et dans sa périphérie, à quelques 680 kilomètres du Caire,                                                       que l’on découvre une partie de l’héritage des pharaons. Ces rois égyptiens « élus par les dieux » ont régné sur l’Égypte pendant trois millénaires entre 3150 et 30 av. J.-C. C’est à eux que l’on doit les célèbres pyramides du Caire et de sa région. 

Pyramide de Khéops

Célèbre pyramide du roi Khéops -2560 avant JC

Les monuments et les objets retrouvés datant de cette époque sont en majorité des tombes royales et des temples voués aux pharaons ou aux dieux.

Des différents monuments et musées que j’ai visités, le temple de Louxor reste mon coup de cœur.

Temple Luxor tombée du jour

Situé au centre-ville de Louxor, le temple a été érigé pour rendre hommage au dieu Amon. La grande majorité du temple a été ensevelie sous le sable jusqu’en 1883 puis restaurée. Sa construction a commencé sous le règne d’Amenhotep III entre 1391 et 1352 av. J.-C.,  Il compte plusieurs bâtiments en enfilade, car plusieurs pharaons se sont succédé pour l’embellir. Une allée de 700 sphinx à tête de bélier s’étendait sur 2.5 km pour relier le temple de Louxor à celui de Karnak. Depuis 2010, les autorités ont rétabli une allée de quelques dizaines de sphinx. Cela nous donne un aperçu de ce qui existait alors. 

Le temple est majestueux tant par son envergure que par les immenses sculptures de pierre qui s’y trouvent. Vous voyez l’obélisque à gauche de la photo? J’ai été confondue par sa hauteur et la perfection de son tracé, par la finesse des hiéroglyphes. Elle a créé et érigée à une période ou les outils étaient rudimentaires. Le savoir-faire des artisans était impressionnant. Et savez-vous que la sœur de cet obélisque trône fièrement sur la place de la Concorde à Paris depuis 1836?

web-Tutankhamun-mask-get

Détails du masque de Toutankhamon, conservé au Musée égyptien du Caire, Égypte

La vallée des rois, quant à elle, renferme les tombeaux de plusieurs dizaines de pharaons et de leurs proches. L’idée de créer une vallée secrète pour creuser les tombes des pharaons était d’éviter leur pillage. Elle a été utilisée pendant 500 ans et on y retrouve plus de tombeaux. C’est à Howard Carter, un archéologue britannique, que l’on doit la découverte de la seule tombe royale non pillée. En 1922, il en trouve l’entrée, celle du tombeau de Toutankhamon, décédé à 19 ans en l’an 1327 av. J.-C. Ils se trouvent alors devant un véritable trésor. Parmi les milliers objets retrouvés, il y a, entre autres, la momie et les sarcophages du roi défunt, des coffres remplis de statuettes d’or, des vêtements, des sièges, une réplique de bateau en bois et les rameurs permettant de faire passer le roi de la terre au paradis. Le célèbre masque du souverain ci-contre illustre le talent incroyable des artisans de l’époque. Comme me l’a expliqué une amie, si Toutankhamon avait accumulé un tel trésor en peu de temps – puisqu’il est mort jeune, qu’est-ce que devaient receler les autres tombes! Nous ne le saurons jamais, à moins d’en découvrir d’autres qui conservent leur mystère encore à ce jour.

Prochain billet : L’Association de la Haute Égypte pour l’Éducation et le Développement (AHEED), un organisme hors du commun

Leave a Reply