Une Canadienne au Caire

Posted by on Apr 2, 2017

Dès mon arrivée au Caire, j’ai été accueillie à bras ouverts par Christine, Laïla et leur famille. Cela fait toute une différente quand c’est la première fois qu’on met les pieds dans ce pays. Je me sens en sécurité, bien entourée, comme si j’étais dans ma famille!

Christine et sa famille3

Christine, son fils Daniel et son frère Mina

Le Caire, ce sont 25 millions d’habitants en comptant la périphérie. Il y a du monde, partout, partout, partout. Des voitures par centaines, de toutes les marques, bien entretenues, se frôlent sans arrêt, entourées des vélos, des piétons tout autour de nous, sans compter les carrioles tirées par des petits ânes gris transportant leur maître et des montagnes d’artichauts, d’orange, de choux fleurs.

Et que dire des Égyptiens. Nous sommes loin de l’image que les médias nous renvoient. Au Caire, je n’ai rencontré que des Égyptiens sympathiques, chrétiens comme musulmans. Les femmes conduisent, travaillent. Et si certaines musulmanes portent un voile bleu, violet ou blanc, d’autres ne sont pas voilées et la plupart des femmes sont habillées à l’Européenne. Je n’arrive pas toujours à distinguer les musulmans des chrétiens, c’est tout dire.

Métro Le Caire

Dans le métro moderne du Caire

J’ai pris le métro avec Christine pour la première fois hier.  J’ai été impressionnée. Le métro est moderne et très propre. Les femmes montent dans des wagons séparés des hommes et ma foi, j’apprécie, car je me sens en sécurité. Certaines engagent la conversation et la conversation en arabe est limitée! Merci Christine pour la traduction!

Aujourd’hui, c’est le retour au travail après le week-end (vendredi et samedi). Dans la ville, je n’ai eu aucun problème à me promener seule, encore là, nous sommes loin des clichés que nous renvoient les guides touristiques et les médias.

Pour la suite, je vous réserve d’autres découvertes sur  la vie des Égyptiens au Caire.

Bon dimanche!

Leave a Reply